Marine Bretin-Chabrol

Elle est maîtresse de conférences en littérature latine à l’université Lyon 3 (HiSoMA– UMR 5189). Elle étudie dans une perspective anthropologique les modalités d’élaboration et d’utilisation des savoirs naturalistes de l’Antiquité à travers la définition de catégories (masculin/féminin) et le rôle de la métaphore. Elle coédite le livre I de Columelle dans la C.U.F. (avec J. C. Dumont).

 

Bretin-Chabrol M. (2007), « Le sexe des plantes. Analogie et catégories du genre chez les agronomes romains », Le Corps dans les cultures méditerranéennes, P. Carmignani, M. Courrént, T. Eloi et J. Thomas (dir.), P.U. Perpignan, p. 15-28.

Bretin-Chabrol M. (2010), « Le Virgile de Columelle : une lecture optimiste des Géorgiques », Mosaïque, n° 3, p. 29-42.

Bretin-Chabrol M. (2012), L’arbre et la lignée. Métaphores végétales de la filiation et de l’alliance en latin classique, Grenoble, éditions Jérôme Millon (Horos).

Bretin-Chabrol M. et Luccioni P. (2015), « Voir les choses cachées : réflexions sur la place des racines dans les cultures grecque et romaine », Actes du treizième séminaire d’ethnobotanique du domaine européen (Forcalquier, du 9 au 11 octobre 2014), p. 33-48.