Présentation exposition virtuelle

Exposition virtuelle, en partenariat avec la BML : « Cultiver à l’Antique : la transmission du savoir agricole grec et latin dans l’Europe moderne »

 

 Réalisée par M. Blandenet, M. Bretin-Chabrol, P. Luccioni, M. Jourde

Une exposition virtuelle, qui sera mise en ligne en automne 2019, sera consacrée à la publication et à la relecture du corpus agronomique antique à l’époque moderne. Elle sera réalisée en collaboration avec la Bibliothèque municipale de Lyon, qui possède des fonds particulièrement riches dans ce domaine (en particulier grâce au fonds légué par l’agronome Matthieu Bonafous [1793-1852]). Cette exposition évoquera :

– la transmission des textes agronomiques antiques (manuscrits, incunables, imprimés humanistes du XVIe siècle) ;

– le rôle des traductions (la Bibliothèque municipale de Lyon possède en particulier un exemplaire de la traduction de Columelle par Cotereau, richement annoté par Robert Estienne en vue d’une édition corrigée) ;

– la création de nouveaux livres sur le modèle des livres antiques (Pietro de Crescenzi, Agostino Gallo, la Maison rustique d’Estienne et Liébault en français et en italien, Olivier de Serres, Prudent Le Choyselat – dont la Bibliothèque municipale de Lyon possède deux contrefaçons du XVIIIe siècle) ;

– le rôle des illustrations, en particulier en lien avec les ouvrages de botanique ;

– le portrait d’un collectionneur agronome (Matthieu Bonafous, en relation avec les Sociétés d’Agriculture) ;

– l’intérêt actuel pour les savoirs et les pratiques agricoles anciens.

            L’exposition virtuelle sera installée et hébergée par la Bibliothèque municipale de Lyon sur son site Numelyo. Cette exposition sera préparée avec l’appui de Jérôme Sirdey, responsable du fonds ancien de la Bibliothèque municipale de Lyon, et bénéficiera également du concours ponctuel de chercheurs extérieurs à l’équipe, comme S. Boumediene (CNRS, IHRIM) et M. Furno (IHRIM).

L’exposition intégrera des liens vers les textes agronomiques de l’Antiquité et de la Renaissance conservés dans cette bibliothèque et numérisés, un catalogue recensant les pièces présentées, mais aussi des documents vidéo. C’est pourquoi une exposition virtuelle constitue le meilleur moyen de rendre visibles les processus par lesquels le corpus antique a nourri la réflexion agronomique en Europe jusqu’au XVIIIe siècle. Le lancement de l’exposition virtuelle s’accompagnera d’une table ronde à l’auditorium de la Bibliothèque municipale de Lyon, qui rassemblera les chercheurs impliqués dans le projet, des acteurs de la société civile travaillant dans le domaine de l’agronomie contemporaine et des représentants du personnel de la bibliothèque chargés de la conservation et de la mise en valeur de ses fonds. De ce fait, l’exposition permettra à la fois de diffuser les premiers résultats de l’équipe, de nourrir les liens vers les traités d’agronomie de l’époque moderne, prévus dans les notices de synthèse, et d’engager le dialogue des chercheurs avec la société civile, de façon à enrichir par des prolongements contemporains aussi bien l’analyse du corpus numérique que les travaux de restitution des résultats.